FRANCE 3 LORRAINE : « Ma vie de Contrebasse » - 52’
« Prix SACEM du meilleur documentaire musical » / Lussas 2017

En réparation chez son luthier parisien, un musicien apprend que sa Contrebasse a une grande valeur, à la fois sonore et historique. Elle a été fabriquée vers 1880 à Mirecourt, en Lorraine, le berceau de la lutherie française. Des indices laissent entendre qu’elle a séjourné dans le sud avant d’appartenir à l’Orchestre symphonique d’une grande banque. Un périple va conduire la vieille Dame et son compagnon de Mirecourt à Paris, en passant par Marseille et la Normandie. Ce thriller musical retrace l’évolution de la pratique instrumentale et de l’industrie de la lutherie depuis la fin du 19ème siècle.

ARTE ET USHUAÏA TV : « Et l'homme créa la vache » - 52’
« Grand Prix et Prix Etudiant » / Festival Pariscience 2017
Sélection « Autrement vu » / Figra 2017

Il y a 10.000 ans, l’homme invente la domestication : à partir d’une bête sauvage, l’aurochs, il crée la vache. Au fil du temps, il va acquérir le pouvoir de modifier les animaux pour qu’ils correspondent à ses désirs. Hyper productive, garantie sans entretien et sans gaz à effet de serre, la vache du futur se conçoit aujourd'hui en laboratoire et fait appel à la génétique. A la fois scientifique et cocasse, ce film raconte le pouvoir croissant de la science sur le vivant et interroge l’évolution des rapports entre les humains et les animaux.

FRANCE Ô ET LCP : « Mon ancêtre l'esclave » - 52’

En mai 1848, quand l’abolition de l’esclavage est votée, le gouvernement décrète un recensement de la population et impose l’attribution d’un nom aux affranchis pour leur permettre de devenir des citoyens à part entière. Références bibliques, mythologiques ou géographiques… diverses sources sont mises à contribution. Pour nommer 87.000 asservis en Guadeloupe et 73.500 en Martinique, les fonctionnaires vont devoir faire preuve d’imagination. Si certains se montrent respectueux, d'autres se lâchent avec férocité. Après s’être longtemps désintéressés de la question, les Antillais cherchent désormais à connaître l’origine de leur patronyme et s'approprier la mémoire retrouvée de leurs ancêtres.

ARTE REPORTAGE : « Italie-Albanie, une histoire de famille » - 24’

Il y a 25 ans, les images de milliers d’immigrants albanais débarquant sur les côtes italiennes s’affichaient sur les écrans des télés européennes. Constat pour le moins surprenant, l’immigration se fait désormais dans l’autre sens. Face à une économie encore fragile et toujours à la merci de possibles crises politiques, la population de la péninsule regarde au-delà de ses frontières. Jeunes et moins jeunes, célibataires ou en famille, c’est en toute légalité que les Italiens franchissent la mer adriatique pour s’installer dans un pays - le plus pauvre d’Europe - aux airs d’Eldorado.